QUE FAIRE A GRASSE : COTE NATURE ACTIVE

GRASSE-PÉGOMAS-THORENC-L'AUDIBERGUE
1 JOURNÉE

 


 

Que faire à Grasse et au Pays de Grasse ? A seulement quelques kilomètres des strass et paillettes de la Croisette, le Pays de Grasse regorge de trésors (re)connus à travers le monde entier. Parfum, gastronomie, patrimoine culturel mais surtout paysages à couper le souffle, il ne nous en fallait pas plus pour décider d’aller y passer une journée entre copains placée sous le signe de l’adrénaline et de l’épicurisme. Une petite balade sur le marché pour faire le plein de produits du terroir qui nous serviront de pique-nique, puis nous sommes partis à la conquête du Massif de la Moulière. Après une pause au sommet en immersion totale dans le paysage, nous nous sommes défoulés sur le parcours aventure avant de reprendre des forces dans un restaurant typiquement montagnard.

 

 

 

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

 

Les temps forts

 
1 : EVEILLER SES PAPILLES SUR LES MARCHES DU PAYS DE GRASSE ET POUSSER LA PORTE D’UNE FERME  
 
2 : S’OXYGENER ET RANDONNER AU DEPART DU TELESIEGE DE LA MOULIERE
 
3 : SE DEFOULER AVEC UNE DEFERLANTE D’ACTIVITES A SENSATIONS
 
4 : PARTAGER UN MOMENT DE CONVIVIALITE AUTOUR DE SPECIALITES LOCALES 

Temps fort 1 : 

QUE FAIRE A GRASSE DES LE MATIN ? 
EVEILLER SES PAPILLES SUR LES MARCHES DE PAYS ET POUSSER LA PORTE D’UNE FERME

« Pégomas, Thorenc »

Le meilleur du terroir

Le marché provençal est l’un des symboles régionaux du Pays de Grasse. Si l’on y trouve des fruits et légumes, des épices et herbes, des produits de boucherie et de charcuterie, et des spécialités locales, c’est aussi un lieu de rencontre en plein cœur de village. A la farandole de couleurs et la ribambelle d’odeurs des étals se mêlent l’effervescence des échanges animés entre marchands et flâneurs ponctués de rires et d’accents ensoleillés. Nous y avons surtout acheté des fruits, des légumes et de la fougasse, avant de pousser la porte d’une exploitation agricole. L’éleveuse nous a chaleureusement fait visiter sa ferme du XIXème siècle typique de la région, allant à la rencontre de ses troupeaux de vaches de race Aubrac et Abondance, de moutons Préalpes du Sud, de ses poules et de ses cochons. Enchantés, nous avons complété notre panier pique-nique avec la sélection de fromages et charcuterie proposés à la vente. 

Les spécialités de la région

Nous avons sélectionné uniquement ce qui pouvait se manger facilement en mode pique-nique, c’est-à-dire sans couvert et sans réchauffage mais nous nous serions bien laissés tenter par les spécialités incontournables de la région, comme par exemple : 
- la tapenade : pâte généralement composée d’olives, d’ail, de câpres et de filets d’anchois ;
- l’aïoli : sauce réalisée à partir d’huile d’olive, d’ail et d’œuf ;
- la pissaladière : sorte de pizza provençale garnie de compote d’oignons et de sauce de pissalat (mélange de sardines et d’anchois) ;
- la bouillabaisse : soupe de morceaux de poissons (vive, merlan, lotte, daurade) accompagnée de croutons à l’ail et de pommes de terre ;
- la soupe au pistou : faite de légumes d’été, de pâtes et de pistou.

02.pngTemps Fort 2 :

A FAIRE AUTOUR DE GRASSE : S’OXYGENER ET RANDONNER AU DEPART DU TELESIEGE DE LA MOULIERE

"L’Audibergue, la Moulière"

 

Partir à la conquête de la nature sauvage

Equipés d’un GPS de randonnées et excités par cette aventure 100% nature, nous voilà partis à la rencontre du guide avec lequel nous allions gravir la montagne de l’Audibergue dans le cadre du « géocaching », une sorte de chasse aux trésors revisitée. Sur un dénivelé de 350m, nous progressons joyeusement découvrant ici des fleurs sauvages, dont notre guide nous explique l’histoire et les spécificités, mais également des œuvres d’art subtilement intégrées au paysage naturel, dans le cadre du « Chemin des Arts » récemment mis en place. Après une randonnée de près de 2 heures, nous atteignons le sommet. Par le climat méditerranéen, une brume tenace peut parfois hanter la crête de la montagne mais aujourd’hui, la vue est superbe. C’est là que nous nous sommes arrêtés pour déjeuner, au niveau de la table d’orientation en admirant d’un côté, la chaîne du Mercantour, le massif de l’Argentera avec le Pic de l’Aigle et le Castellaras et de l’autre, les îles de Lérins, l’Esterel, le lac de Saint-Cassien et toute la côte, de Saint-Jean Cap Ferrat au Cap Camara. 

Recommandations avant toute randonnée en montagne

Tout d’abord, il faut s’informer sur les prévisions météorologiques afin d’éviter toute déconvenue. Concernant la tenue vestimentaire, portez un t-shirt respirant, un pantalon léger ou un bermuda (évitez les vêtements découvrant trop les jambes pour les protéger des piqures d’insectes ou des plantes urticantes) ainsi que des chaussures de randonnée (ou des baskets avec des semelles non lisses). Ensuite, dans un sac à dos de 20 à 30 litres, prévoyez : - des barres de céréales ou des fruits secs et minimum 1,5l d’eau par personne. Il est préférable d’opter pour une bouteille en verre ou en inox, matériaux plus respectueux de l’environnement que le plastique. Ne partez jamais sans eau ni nourriture ;

- pour vous protéger du soleil : des lunettes de soleil, un chapeau ou une casquette et de la crème solaire ;
- un vêtement chaud et imperméable. Les conditions météorologiques peuvent changer rapidement en montagne ;
- et surtout un appareil photo pour immortaliser le panorama !

 

Un peu plus près des étoiles

Si nous avons beaucoup aimé notre randonnée en journée avec le guide diplômé, nous avons entendu parler d’une variante nocturne qui a éveillé notre curiosité. Orientée plutôt sur l’astronomie mais tout aussi conviviale, cette balade démarrant au coucher du soleil, permet d’être à l’affût de la beauté de la nature et du ciel, autrement. A la nuit tombée, le guide installe un planétarium en forme de dôme gonflable, permettant de nous initier à la carte de l’univers avant d’observer par nous-mêmes grâce à un matériel d’observation sophistiqué, la beauté du ciel étoilé. Ici, on reconnait en contemplant la voûte céleste, ici la Grande Ourse, la Petite Ourse et autres constellations, là, Sirius l’étoile la plus brillante, L’Hydre ou encore Cassiopée… La descente de cette randonnée se fait sans équipement lumineux, et, étonnamment, nous nous surprenons à voir dans l’obscurité au bout de quelques minutes. Une belle soirée la tête dans les étoiles !

03.pngTemps Fort 3 :
QUE FAIRE A GRASSE POUR SE DEFOULER :
APRES-MIDI DEFERLANTE D’ACTIVITES A SENSATIONS  

"Caille, La Moulière  "


Activités 100% adrénaline

Après notre « pique-nique avec vue », nous avons rejoint par un parcours pédestre balisé le Télésiège du parc de la Moulière où débute le site omnisports. Le parcours aventure dans les arbres proposent 5 parcours avec des niveaux de difficultés croissants (accessibles dès 4 ans) si bien que nous emmènerons probablement les enfants la prochaine fois. Un parcours ludique ultra-sécurisé de 85 ateliers d’accrobranche et de tyrolienne permet de redescendre en se baladant d’arbre en arbre pendant environ 2h30, au-dessus d’un parcours de VTT pour les plus « terre-à-terre ». La cascade de tyroliennes de la Moulière, ponctuées de petits ponts de singe et filets est l’une des plus grandes d’Europe. Coup de cœur pour la « super Tyro », cette fabuleuse tyrolienne de 470m de long à 10m au-dessus du vide, qui nous a fait battre le cœur à 100 à l’heure !


Une Via Ferrata sous terre

Pour continuer dans notre programme « sensations fortes », nous avons pénétré au cœur de la terre par une incroyable Via Souterrata, nous permettant par là-même d’aborder l’univers de la spéléologie. Préalablement équipés d’une combinaison de protection et d’une lampe frontale, nous avons emprunté la descente d’entrée nous menant à 40m de profondeur. Dans un silence total, nous partons à la découverte d’un autre genre de beauté : un lac souterrain, puis une galerie de « concrétions » : des stalagtites, stalagmites et colonnes typiques du karst. L’aménagement du reste du parcours de 350m de long, ressemble à celui d’une Via Ferrata : échelons, échelles, passerelles, ponts de singe et câbles traversant deux avens aménagés. La salle du pont suspendu est juste incroyable, tout comme la grimpe de sortie. Ce fût une superbe expérience “hors du temps” qui sort vraiment de l'ordinaire !

4.pngTemps fort 4 : 
PARTAGER UN MOMENT DE CONVIVIALITE AUTOUR DE SPECIALITES LOCALES

"Caille, l’Audibergue "

 

Bonne chère et bonne humeur

Après nous être bien dépensés lors de cette journée sportive, il nous fallait faire une pause avant de rentrer à la maison. Nous avons trouvé un petit restaurant de montagne à l’accueil chaleureux et à l’aspect d’un chalet avec décoration en bois. Nous avons eu droit à un gigantesque plateau de charcuterie en entrée : jambon cru de pays, terrine et pâté de tête maison, saucisson, croûte à l’ail… Pour le plat principal, la cuisine est familiale et l’assiette, copieuse. Beaucoup de plats et viandes variées : de la daube de bœuf à l’ancienne, des cailles farcies, du succulent gigot d’agneau à l’os et une farandole d’accompagnements : petits farcis, beignets de fleurs de courgettes, frites au couteau. Nous avons terminé notre diner en apothéose avec le plateau de fromages et les pâtisseries maison. Même avec notre appétit gargantuesque, nous n’en sommes pas venus à bout mais quel bonheur !

Vous souhaitez être accompagné dans la préparation de cette expérience, 

 

CONTACTER LA CONCIERGERIE PAYS DE GRASSE TOURISME