UNE JOURNEE ET UNE NUIT EN AMOUREUX

Grasse – GRASSE CABRIS CAILLE – 1 journée, 1 nuit

 

Pour sortir de notre quotidien à cent à l’heure, nous avions besoin de nous accorder une petite pause, juste tous les deux, une journée en amoureux et une nuit afin de nous retrouver dans un programme résolument polysensoriel. Nous avons commencé notre journée en amoureux par une balade olfactive, main dans la main, guidés par un expert dans les jardins du Musée International de la Parfumerie. Nous avons ensuite déjeuné dans un petit restaurant typique puis flâné dans les ruelles de la cité médiévale de Cabris à la découverte de ses vestiges historiques, avant d’être accueillis dans un spa pour une un moment de bien-être et de romantisme. Massages, bain, hammam, nous nous sommes faits bichonner tout l’après-midi, puis nous sommes allés passer la nuit dans un lieu hors du temps, zen et heureux…

 

I

I

I

I

I

I

I

I

I

I

Les temps forts

 
1 : BALADE OLFACTIVE A GRASSE
 
2 : FLANER DANS LES RUELLES DE CABRIS
 
3 : SE FAIRE CHOUCHOUTER
 
4 : NUIT INSOLITE DANS UN UNIVERS DE COULEUR/DOUCEUR/FRAICHEUR

Temps fort 1 : 
VISITE DES JARDINS DU MUSEE INTERNATIONAL DE LA PARFUMERIE AVEC UN DESIGNER OLFACTIF

« Un jardin aux 1001 senteurs »

Sur les traces de jean-Baptiste Grenouille

10h00

Nous avions rendez-vous dès l’ouverture des jardins du Musée International de la Parfumerie avec un designer olfactif qui allait nous faire la visite guidée de ce jardin naturel tout simplement extraordinaire. Pendant 2 heures, nous avons déambulé dans les allées de bigaradier, jasmin, rose, tubéreuse, mimosa, violette, iris, géranium, lavande, toutes ces plantes et fleurs qui font de Grasse la capitale mondiale du parfum. Ce jardin de plus de 2 hectares, aussi apaisant que sauvage, est organisé par familles de senteurs : hespéridée, florale, boisée, épicée, fruitée, musquée, etc. ce qui est très pratique pour les novices que nous sommes. A l’approche de certaines zones comme celle du jasmin, nous avons été enveloppés de ses senteurs délicates avant même d’apercevoir l’arbuste ! Au cours de cette très jolie promenade ensoleillée et parfumée, l’experte en senteurs nous a expliqué, avec beaucoup de pédagogie et de passion, l’histoire de ces plantes à parfums, leurs caractéristiques, leur culture mais aussi les différents modes d’extraction comme par exemple l’enfleurage. Ce jardin a la particularité d’avoir opté pour un entretien naturel, qui préserve la biodiversité de la faune et de la flore de cette magnifique région méditerranéenne. Notre parcours a été ponctué de pauses à l’ombre des arbres où, armée de flacons de matières premières et de touches olfactives, elle nous a fait travailler notre odorat et notre mémoire olfactive, nous nous sentions l’âme d’un Jean-Baptiste Grenouille, c’était très intéressant ! L’expérience sensorielle que nous avons vécue dans ce havre de verdure aux senteurs et couleurs superbes, fût inoubliable. Un peu plus aguerris que quelques heures auparavant, nous tenterons de participer à un atelier de création de parfum la prochaine fois.

 

Pour notre prochaine visite, nous essaierons d’y aller au printemps, lors de la floraison de la rose Centifolia, la célèbre rose de Mai, il parait que le spectacle est enchanteur.

02.pngTemps Fort 2 :

12h30 : EN AMOUREUX A LA MI-JOURNEE : FLANER DANS LES RUELLES DE CABRIS

"Cabris"

Si Saint Paul de Vence est la ville des artistes, Cabris est celle des écrivains. Nous avions entendu parler des illustres auteurs qui avaient séjourné ici : Antoine de Saint-Exupéry, André Gide, Albert Camus, Max Gallo, Jean-Paul Sartre ou encore Simone de Beauvoir et nous avions envie de découvrir par nous-mêmes ce village bâti sur les ruines d’un château médiéval qui fût détruit à la révolution française. Nous avons d’abord déjeuner dans l’un des meilleurs restaurants de la ville, une toque Gault et Millau, qui propose une cuisine méditerranéenne revisitant les saveurs d’antan avec beaucoup de créativité. Installé dans une bâtisse qui fût les anciennes écuries du château, il dispose d’une magistrale cheminée d’époque dans laquelle sont rôties les viandes mais aussi d’une terrasse sur laquelle nous avons pu profiter d’une vue imprenable sur toute la Baie de Cannes, depuis le Golfe de La Napoule, les îles de Lérins, l’Esterel et le lac de Saint-Cassien. 

Cabris ...  Un balcon sur la Méditerranée

 

Nous avons ensuite musardé dans les ruelles authentiques de cette cité perchée en nid d’aigle, aussi romantique que ce qu’on nous avait dit. Avec son éventail de petites maisons blotties les unes contre les autres, Cabris a le charme suranné de ces lieux, où le temps est suspendu et toute notre sensibilité est en éveil. Des bories, un campanile, une église avec chaire sculptée, bénitier, rétable rustique, de multiples chapelles, nous avons la sensation d’avoir fait un bond en arrière dans le temps et d’être revenus au 18 ou 19ème siècle. Ça et là, des échoppes de petits artisans proposant des créations autour du bois d’olivier, des vitraux, des céramiques, des nappes aux motifs provençaux, des petits santons de Provence ou encore des écussons « d’azur à la chèvre d’argent », l’effigie qui apparait sur le blason de Cabris.

03.pngTemps Fort 3 :
APRES-MIDI EN AMOUREUX A SE FAIRE CHOUCHOUTER

"Caille - Voyage au pays du bien-être"

  • Notre après-midi s’est poursuivie dans un spa à l’âme insolite. Ce chalet chaleureux situé dans l’arrière-pays grassois face aux pistes de ski de l’Audibergue et de la Moulière abrite un espace de relaxation et de bien-être de 200m2 que nous avions privatisé pour 4 heures. Une ambiance tamisée, une décoration authentique du sol au plafond, depuis les murs avec briques apparentes, les dalles de carrelage aux tons havane, les murs à la chaux et l’omniprésence du bois, tout était réuni pour vivre une belle expérience. Un panier de bienvenue contenant peignoirs, serviettes, tongs, nous attendait afin de nous permettre de profiter au mieux de tous les équipements : baignoire balnéothérapie, sauna, hammam, table de massage en marbre, lit de sable chaud, qui se poursuivent à l’extérieur avec un jacuzzi et un spa de nage. Tout était au rendez-vous pour ne plus penser à rien. Après nous avoir reçus avec prévenance et laissés nous délasser dans cet eden en toute intimité pendant un bon moment, les esthéticiennes nous ont prodigué de merveilleux soins pour le corps, nous avions le choix entre des massages du monde entier. En premier lieu, nous avons profité de la fameuse cérémonie du bain, suivie d’un gommage, pour nous faire la peau douce, et d’un enveloppement réalisé sur les lits de sable chaud, à vocation reminéralisante. Puis direction la Polynésie et ses saveurs exotiques, l’Afrique pour un soin anti-stress au chocolat, la Syrie avec la rose de Damas, l’Inde pour un soin ayurvédique, l’Indonésie, le Japon, nous avons vécu un véritable voyage des sens. Si nous avions su que le spa proposait un forfait spécial amoureux avec diner aux chandelles et nuitée dans un lit king size décoré de pétales de rose, nous aurions sans hésiter prolongé ce moment de magie.
    En savoir plus

4.pngTemps fort 4 : 
Dormir au cœur de la vie sauvage

"Thorenc - La reserve des Monts d'Azur"

 
Encore sur notre petit nuage, nous recherchions un lieu dépaysant pour la nuit, aussi empreint de poésie que la journée que nous avions vécue. Une chapelle provençale ? Une bulle transparente pour admirer le ciel étoilé ? Un relais de l’époque médiévale ? Nous avons finalement opté pour un écolodge, pour plonger au cœur de la vie sauvage dans une réserve naturelle. Un petit cocon confortable à la décoration délicate dans un camaïeu de blanc et beige nous avons accueillis pour une belle expérience de luxe au naturel en harmonie avec la nature. Un diner autour d’un barbecue en plein air, puis une « toilette de chat » sur la terrasse avec un arrosoir de 10 litres d’eau, un savon bio et une bassine à l’ancienne, il n’en fallait pas plus pour nous mettre dans la peau d’un couple d’aventuriers. Depuis notre cocon, nous avions une vue imprenable sur la grande plaine et les lacs de la Réserve, et avons pu observer l’intimité des animaux sauvages, bisons, élans, sangliers, chevaux de Przewalski.
LES CHEVAUX DE PRZEWALSKI

Rappelant les représentations de l'art préhistorique dans les grottes, le cheval de Przewalski constitue la plus ancienne population de chevaux vivant à l'état sauvage. Domestiquée il y a près de 5 500 ans puis retournée à l'état sauvage, on parle d’espèce « férale ». Découvert en 1879 en Dzoungarie dans les montagnes qui bordent le désert de Gobi, il se caractérise par des traits primitifs : une petite taille (seulement 1,30m au garrot), une grosse tête, une forte encolure, une raie de mulet foncée mais surtout une robe bai d’un subtilement zébrée. Impossible à discipliner par nature, il ne peut être ni dressé ni monté, ses coups de sabots sont redoutables ! Considéré comme disparue dans la nature dès 1969, cette espèce équine a pu se perpétuer grâce aux spécimens de zoo et a été réintroduite progressivement en liberté dans des réserves naturelles dans les années 90.

Vous souhaitez être assisté
dans la préparation de cette expérience